randonnée raquette pyrénées

Choisir sa randonnée en raquettes Pyrénées


Choisir sa randonnée en raquettes Pyrénées

randonnée raquette pyrénées
Randonnée en raquettes en la Cerdagne.

Choisir une randonnée en raquettes n’est pas une mission facile car il faut prendre en compte plusieurs éléments qui ne sont pas contemplés en été.

Les différents critères pour choisir la randonnée en raquettes dans les Pyrénées qui vous corresponde le mieux sont :

1 — Le risque d’avalanche

2 — L’orientation

3 — La pente

4 — L’état de la neige

5 — Votre forme physique

6 — Votre équipement

7 — La durée

8 — Votre expérience en montagne hivernale

9 — L’altitude de la neige

10 — Le but de la randonnée

Mais, avant d’examiner en détail chacun de ces points ci-dessus, il faut rappeler quelques concepts de base sur la montagne hivernale et l’utilisation de raquettes.

 

But des raquettes

Les raquettes ont été créés pour éviter de s’enfoncer dans des neiges profondes, et non pas pour monter aux cîmes les plus hautes. Ceci, même s’il y a sur le marché des raquettes qui sont vendues avec ce concept d’utilisation.

Elles doivent toujours être utilisées sur la neige (jamais sur de la terre ou de la roche) et, parfois, sur de la glace. En dehors de la neige et la glace, les raquettes s’abiment très vite.

 

Limite des raquettes

Pour des pentes supérieures à 30°-35°, les raquettes ne sont pas vraiment la meilleure option. Elles deviennent alors dangereuses car il y existe un vrai risque de chute qui ne permettrai pouvoir s’arrêter.

 

Terrain anapproprié dans randonnées raquettes Pyrénées

La plupart des raquettes ne permettent pas de bouger nos chevilles quand on traverse le flanc d’une montagne (sans monter ni descendre), c’est-à-dire, en horizontale. Cela rend la marche très incommode. Dans ce cas, il vaut mieux monter ou descendre face à la pente. De même, la possibilité de glisser est plus élevée à cause de la position anti-naturelle du pied.

randonnée raquette pyrénées

Chemin boisé près de Port Ainé

 

Les bâtons en randonnées raquettes Pyrénées

Les bâtons sont une extension de nos bras. On ne peut pas marcher en raquettes sans bâtons. Ils aident à stabiliser notre marche et sont donc un élément indispensable à notre sécurité.

 

Les chemins changent dans les Pyrénées

Un chemin que vous pouvez faire hier en raquettes, n’est peut-être plus praticable une semaine après. L’état de la neige et la météo sont les responsables.

 

Le materiel en option avec ses raquettes

Quand la pente est très prononcée et la neige dure, il faut parfois emmener et utiliser des crampons et un piolet. Dans le cas contraire, il est probable d’être vicitime d’un accident.

Les raquettes ne remplacent pas les crampons-piolet.

Ceci est très important car les accidents se produisent quand on oublie qu’on ne peut pas s’arrêter avec les bâtons lors d’une chute sur une pente enneigée, ni même éviter de glisser sur la neige grâce aux mini crampons inférieurs des raquettes. Ces petits crampons n’ont pas été dessinées pour remplacer les véritables crampons.

 

Lacs glacés en randonnées raquettes Pyrénées

Traverser un lac glacé avec des raquettes à neige n’est pas plus sûr que sans raquettes. Normalement, la meilleure option est de faire le tour du lac si on n’est pas sûr de l’épaisseur de la couche de glace.

Critères pour bien choisir une randonnée en raquettes dans les Pyrénées

 

randonnée raquette pyrénées

Coll de So. Pallars Sobirà. Pyrénées Catalanes

 

Le risque d’avalanche lors d’une randonnée raquettes Pyrénées

Ce critère n’occupe pas la première place par hasard, c’est le plus important.

Savoir si le parcours qu’on a choisi a un risque d’avalanche est un sujet que je ne peux pas développer dans cet article. Il faudrait tout un livre pour bien expliquer dans quelles situations on peut être victime d’une avalanche, quelles sont les circonstances du déclenchement, les caractéristiques de l’écoulement, comment il faut réagir, les différentes techniques de secours, etc.

Cependant, voici ci-dessous des concepts de base sur le risque d’avalanche :

— Il faut connaître l’échelle européenne de danger d’avalanche. Ici vous la trouverez bien expliquée.

— Avant de sortir, il faut se renseigner sur Internet (voici le bulletin neige et avalanches de Météo France) de la situation prévue.

— Pour en savoir plus, ce site web est très utile.

 

Il y a des parcours qui n’ont jamais aucun risque d’avalanche. Mais, la plupart d’entre eux en ont. Dans ce cas, le risque d’avalanche sera le facteur qui déterminera l’utilisation de DVA, sonde et pelle.

 

Orientation du parcours d’une randonnée raquettes

Il faut étudier le parcours pour savoir l’orientation des pentes qu’on va monter ou descendre. Par exemple, une pente orientée au nord implique plus de difficultés qu’une pente orientée au sud. La pente orientée nord n’est pas ensoleillée et, par conséquent il y aura de la glace ; il faudra inclure les crampons et le piolet dans l’équipement et prendre des précautions.

Par contre, dans les parties orientées au sud, il faudra peut-être porter les raquettes accrochées su sac-à-dos puisqu’il n’y aura pas assez de neige pour les utiliser.

 

La pente à surmonter

Avec une pente assez raide, nous devons réaliser un exercice physique plus intense. Alors, la distance doit être raccourcie et le poids économisé si vous pensez que cet effort est trop difficile pour vous.

 

L’état de la neige lors d’une randonnée raquettes Pyrénées

L’état de la neige peut être poudreuse, en plaque ou humide. L’état de la neige est évidemment un facteur déterminant pour le risque d’avalanche, mais c’est un sujet du premier paragraphe LE RISQUE D’AVALANCHE.

Mais de quelle façon l’état de la neige peut-elle avoir un effet sur notre randonnée ?

Avec de la neige poudreuse on ne peut pas faire de boules et on s’enfonce même en suivant les traces. Marcher sera fatigant et lent.  Une autre fois il faut bien calculer le poids et la distance.

Avec de la neige en plaque, il faut éviter les pentes car on peut soi-même déclencher un écoulement de neige.

La neige humide est consécutive du redoux, de la pluie ou d’un ensoleillement prolongé et intense. La neige humide n’est pas stable, c’est pourquoi il faut être très  prudent pendant les descentes ou quand on marche en horizontale sur le flanc d’une montagne. Les raquettes ne s’accrochent pas bien sur la neige humide.

 

randonnée raquette pyrénées

Raquettes près de Porté

 

Forme physique pour une randonnée raquettes Pyrénées

Selon votre forme physique, vous pourrez choisir une randonnée plus ou moins longue et avec un dénivelé positif plus ou moins important.

Si vous n’êtes pas en très bonne condition physique vous devez choisir une randonnée de 6 kilomètres ou moins. Si votre forme physique est moyenne (vous pouvez marcher sur la neige pendant 5 heures) la distance peut arriver jusqu’à 11-12km. Et si vous pouvez marcher sur la neige 6 heures ou plus, vous pouvez choisir une distance plus grande.

 

Équipement pour une randonnée raquettes Pyrénées

Votre équipement va vous conditionner au moment de choisir la randonnée. Si vous n’avez ni crampons ni piolet, vous ne pouvez pas choisir une randonnée avec des pentes raides et/ou orientées nord sinon vous serez obligé de faire marche arrière  quand vous  trouverez de la glace.

Si vous n’avez pas d’ ARVA, vous ne pouvez pas choisir un parcours avec un risque d’avalanche.

Si vous n’avez pas de guêtres ou si votre sac-à-dos ne permet pas de porter de raquettes accrochées, vous devez bien vous assurez que vous pourrez toujours marcher avec les raquettes aux pieds. S’il y a des pentes bien enneigées mais raides, vous devrez marcher sans raquettes et les guêtres seront indispensables.

Si vos chaussures de montagne ne sont pas assez rigides ou ne sont pas imperméables, vous ne pourrez pas marcher sur la neige sans raquettes. Il faut donc s’assurer qu’il y a de la neige tout au long de parcours.

 

Durée d’une randonnée raquettes

La durée de la randonnée n’est pas seulement liée à la forme physique mais aussi à la durée de la journée.  En hiver, les jours sont plus courts et l’ombre arrive vite sur les vallées. Il faut finir avant 4 ou 5 heures de l’après-midi.

 

Votre expérience de la montagne en hiver

Si n’avez pas souvent marché sur la neige, la meilleure option est de choisir une randonnée avec un dénivelé positif peu important (moins de 300m), sans risque d’avalanche et sans besoin d’utiliser de crampons ni de  piolet. La distance doit être inférieure à 8km.

Par contre, si vous vous sentez plutôt à l’aise avec des raquettes, des bâtons, des pentes raides, etc., la randonnée peut être plus longue et avoir un degré de difficulté technique plus élevé.

 

Altitude de la neige

L’altitude de la neige est l’altitude à partir de laquelle la couche de neige est continue et assez épaisse. Si vous choisissez un parcours au-dessous de cette altitude, vous ne pourrez pas utiliser les raquettes et il faudra les porter accrochées au sac-à-dos.

Mais attention, l’altitude change selon le versant de la montagne. Normalement, au nord l’altitude est plus haute car ce versant n’est pas ensoleillé. Pour se renseigner, il faut consulter les sites web qui informent des avalanches.

 

But d’une randonnée raquettes Pyrénées

Le but d’une randonnée en raquettes peut varier, par exemple:

** Contempler de belles vues.

** Faire de l’exercice physique.

** Se promener simplement.

** Visiter les sites d’art romain de la région.

Si vous voulez profiter de belles vues, vous ne pouvez pas choisir une randonnée qui suit un chemin au fond d’une vallée. Si l’envie est culturelle, le parcours doit inclure des églises, villages, etc.

randonnée raquette pyrénées

Andorre. Pic de Montmalús.

Conclusion

La montagne (la haute montagne puisqu’on cherche la neige) change radicalement entre l’hiver, l’été ou automne. On a ainsi l’impression que la même montagne, le même pic, la même chaîne a deux versions complètement différentes.

Le principal élément qu’il faut prendre en compte est le risque d’avalanche, et l’utilisation ou non de crampons et piolet.

C’est un guide de montagne avec le savoir et l’expérience nécessaires qui peut vous assurer que vous avez bien choisi le parcours adapté à vos besoins. Il vous informe des risques réels d’avalanche et comment les contrôler.

Pour toute information supplémentaire, vous pouvez me contacter avec ce formulaire.


Fondateur de TrekPyrenees et Guide de Montagne, Miguel est aussi diplomé en Informatique et MBA. Amoureux des montagnes, il veut vous faire partager sa passion. Miguel parle 4 langues, aime la photographie, l'art roman et le vin!! Il connait très bien les Pyrénées ainsi que les autres montagnes de la Catalogne.

Aucun commentaire

Réagir à cet article

5 × = 5